Sur mon nuage

Une femme coupée…

Un samedi soir tranquille, presque banale…on cherche un film à regarder histoire de faire passer le temps.

Je tombe sur le film  »Une fleur du désert »– un titre inspirant, mystérieux, poétique et basée sur une histoire vraie on le cherche en streaming.

desertflower3

En visionnant le film, je n’ai pas idée de toutes les émotions qu’il contient. C’est l’histoire d’une petite somalienne qui atterrit à Londres. Jusque là tout va bien.

Elle a l’air naïve, innocente toute drapée de rose en baskets blanches. Elle essaye de trouver sa voie dans une ville qui va trop vite, qui ne prend pas le temps de regarder.

De là, elle dévoile son histoire, une histoire humaine

Une petite coupée dans la chair, coupée brutalement mais qui possède une belle âme. Une fille qui grandit avec la certitude qu’une femme se doit d’être excisée pour être propre, pour être pure afin d’accéder au statut suprême de femme mariée un jour.

Ce film a provoqué une multitude de questions et une explosion d’émotions en moi.

Selon le site www.excisionparlonsen.org:

L’excision, aussi appelée Mutilations sexuelles féminines (MSF) ou Mutilations génitales féminines (MGF), recouvre toutes les interventions incluant l’ablation partielle ou totale des organes sexuels externes de la femme ou autre lésion des organes sexuels féminins.

Fleur du désert raconte cette pratique courante & barbare. Waris n’a que 3 ans quand sa maman l’emmène dans ce désert aride de la Somalie pour arracher, pour lui voler son droit à l’humanité, son droit d’être une femme. Une maman dictée par les lois d’une société ou la femme n’a pas droit au plaisir mais qui se doit procurer du plaisir. Sa maman la câline, elles jouent ensemble, la petite n’a pas idée que c’est le jour qui changera sa vie. 

Ensuite, une autre femme toute ridée arrive. Elle fait peur…une femme qui coupe et coud violemment une autre femme.

La scène se poursuit et je ne peux plus regarder…Je n’entends que les cris de cette petite fille.

Des cris qui se font entendre un peu partout dans notre monde tous les jours. Des cris que je n’entends pas…

Plusieurs de ces fillettes ne supportent pas la violence de cet acte monstrueux, plusieurs se vident de leurs sangs.

L’individu moderne se dit surement:  »Non, impossible, la femme 2016 est libérée, épanouie. » Certes c’est vrai mais je choisis uniquement de voir ce que Facebook ou Youtube me propose de voir. Le reste, il passe à coté.

L’excision fait partie de ces agressions dont la femme est victime. La liste est longue: viol, attouchement, mariage forcé, abus…

Il y a certainement une Fleur du désert à coté de vous, il faut prendre le temps de regarder et surtout d’entendre.

A toutes ces fleurs bafouées, salies, déchirées…je dirai votre bourreau a volé beaucoup de choses qui étaient à vous, mais il ne pourra pas prendre votre âme, votre humanité… votre avenir.

Tel le Lotus, vous grandirez, vos racines s’ancreront dans cette boue, et la fleur s’épanouira. (clin d’œil à une amie qui se reconnaîtra :))

.

%d blogueurs aiment cette page :